Inventaire des tunnels ferroviaires Français
Bienvenue !

Sortie dans le Quercy

Une fois de plus, la sortie Chemins à Fer du pont de l'Ascension a été couronnée de succès avec un bel effectif et toujours autant de bonne humeur. Malgré un temps mitigé, l'exploration des lignes du Quercy a été riche en découvertes. Nous n'avons pas regretté notre pied-à-terre à la gare de Conduché, d'ailleurs, pour ceux qui seraient en mal de vacances ferroviaires, un seul lien : www.les2vallees.com. Un grand merci à tous les participants, à Quercyrail et à ceux qui ont contribué à rendre cette sortie agréable.

Nous vous proposons le compte rendu en images de la sortie ici et un résumé historique des lignes du Quercy ici.
 
 

Introduction

Le but de ce site et de cet inventaire est de vous faire découvrir le monde des tunnels ferroviaires français.

Il est parti d'un constat simple : de 1825, date de mise en chantier de la première ligne ferroviaire française, à ce jour, 300 000 km de voies ferrées ont été projetés à travers notre pays. Sur ces 300 000 km, 120 000 seulement ont reçu un début de réalisation sur le terrain. Et sur ces 120 000 km, un quart seulement, soit 30 000 km, est encore en service à ce jour. Autant dire que notre réseau ferroviaire français brille beaucoup plus par ses vestiges que par ses prouesses actuelles.

Nature des lignes % Km
Totalité des lignes ferroviaires envisagées 100 300 000
Lignes ayant fait l'objet d'un projet précis et d'une étude préalable sérieuse 60 180 000
Lignes ayant au moins reçu un début de mise en chantier sur le terrain 40 120 000
Lignes effectivement terminées et mises en service 35 105 000
Lignes déclassées et abandonnées 25 75 000
Lignes en service à l'horizon 2000 10 30 000
Lignes en service à l'horizon 2100 8 24 000

Mais il y a une situation autrement plus alarmante. A savoir qu'un tiers des lignes abandonnées, soit 30 000 km, a déjà disparu de la surface du sol, mangé par la nature ou l'érosion naturelle, ou rayé de la carte par les remembrements, l'urbanisation, l'élargissement des routes ou d'autres causes diverses.

Or les tunnels, parce qu'ils sont l'élément le moins visible et le plus discret du patrimoine ferroviaire, parce qu'ils sont beaucoup moins spectaculaires que les viaducs toujours bien remarquables dans le paysage, sont particulièrement menacés par cette disparition. D'autant qu'ils sont souvent considérés, à tort, comme des éléments dangereux alors que certains viaducs pourtant toujours là, sont dans un état de délabrement beaucoup plus avancé.

C'est pourquoi il nous a semblé nécessaire de dresser l'inventaire systématique :

Vous trouverez donc ici 2700 et quelques ouvrages répertoriés et plus de 15 000 photos dont 60 % ont été fournies par nos contributeurs, 30 % par les membres de l'équipe elle-même, 8 % par nos amis et partenaires (sites ou autres) et 2 % sous forme de cartes postales anciennes dont les droits d'auteur sont aujourd'hui éteints.

Mentions légales